Accueil
» Accueil
 
Contact de déménagements
» Formulaire de contact
 
Devis de déménagements
» Déménagements d’appartements
» Déménagements de pavillons
» Déménagements de bureaux
 
Services de déménagements
» Déménagements foyer
» Petits déménagements
» Garde-meubles
» Transfert de bureaux
» Élévateurs en façade
» Déménagements sur le plan national
» Démontage et montage
» Déplacements internes
» Transport de pianos
» Sérieux et garantie
 
Conseils pratiques
» Conseils pour déménagements
      

MUDANZAS - GUARDAMUEBLES

 
TÉLÉPHONE: 91 690 22 50
◊  LES ENFANTS ET LES DÉMÉMAGEMENTS II
« retour

La famille
L’une des expériences comportant le plus de stress pour la famille peut être le fait de déménager dans une nouvelle localité. Pour une enfant ou un adolescent, peuvent être particulièrement difficiles les déménagements fréquents ou même un seul déménagement. Une des causes possibles liées aux problèmes scolaires chez un enfant, peut être celle découlant de la réalisation d’un déménagement, dû à l’adaptation de celui-ci à un nouvel environnement. Les déménagements sont encore plus difficiles, s’ils sont accompagnés par d’autres changements significatifs dans la vie de l’enfant, tels que la mort, le divorce, la perte de revenus familiaux, ou la nécessité d’un changement d’école.
Le déménagement interrompt les amitiés. Au début, à un enfant nouveau à l’école, cela peut lui paraître que tous les autres ont un ami préféré et que d’autres ont leur groupe d’amis sélects. L’enfant doit s’adapter à des horaires et cursus nouveaux et dans certains cours, il peut se trouver plus en avance ou plus en retard par rapport aux autres. Cette situation peut lui causer du stress, de l’anxiété et de l’ennui.

Les enfants en âge d’aller à la garderie ou à la maternelle sont particulièrement vulnérables à un déménagement de la famille, parce dans leur processus de développement, ils sont à l’étape de se séparer de leurs parents, de s’adapter à de nouvelles figures d’autorité et de relations sociales. La relocalisation peut interférer avec le processus normal de la séparation, en causant une régression à une relation de plus grande dépendance envers leurs parents.

En général, plus l’enfant est grand, et plus difficile sera le déménagement, car son groupe d’amis a une haute importance pour lui ou pour elle. Les pré-adolescents et les adolescents protesteront de façon répétée envers l’idée de déménager, et demanderont la permission de rester dans leur village natal avec la famille d’un ami. Il se peut que certains jeunes ne parlent pas de leur chagrin, de manière que les parents doivent être sur leur garde pour détecter certains signaux d’avertissement sur une possible dépression, y compris des troubles de l’appétit, un renfermement sur soi, une faiblesse dans les études, une certaine irritabilité, un changement dans les habitudes de sommeil et autres changements dramatiques du comportement ou de l’humeur.

Les enfants qui semblent être déprimés par un déménagement pourraient être en train de réagir plus au stress qu’ils ressentent, qu’à la relocalisation.

Quelquefois, l’un des parents est contre le déménagement et les enfants le sentent et réagissent à la discorde familiale.

Si l’enfant montre des signaux persistants de dépression ou de tension, les parents peuvent demander au médecin de famille, au pédiatre, ou à la sécurité sociale, qu’ils en réfère à un psychiatre pour enfants et adolescents, qui pourra évaluer et traiter les problèmes émotionnels qui peuvent affecter l’enfant à la suite du stress. Le psychiatre pour enfants et adolescents peut aussi aider pour que les parents apprennent à rendre la transition et la nouvelle expérience plus faciles pour toute la famille.

Comment rendre le déménagement plus facile aux enfants et aux parents, on peut suivre les différentes étapes :

Expliquer clairement aux enfants pourquoi il est nécessaire de déménager.
Familiariser l’enfant le mieux possible avec le nouvel endroit, soit au moyen de cartes, photographies ou en utilisant le journal local.
Décrire les avantages de la nouvelle localisation, de manière à ce que l’enfant puisse apprécier des facteurs comme les lacs, montagnes ou un parc d’attractions.
Après le déménagement, s’impliquer dans les activités enfantines que réalisent localement les églises ou synagogues, le PTA, les boys scouts, la YMCA, etc.
Si un enfant est en dernière année de secondaire, envisagez la possibilité de lui permettre de rester avec une famille intime, jusqu’à ce qu’il termine l’année scolaire.
Permettez que les enfants participent à la décoration et l’ameublement de leur chambre.
Aidez les enfants à rester en contact avec les amis des voisinages par le biais d’appels téléphoniques, lettres, e-mail et visites personnelles.


Plus la famille déménage fréquemment et plus est importante la stabilité interne de la famille. Avec l’attention adéquate des parents et avec de l’aide professionnelle, si celle-ci est nécessaire, le déménagement peut s’avérer une expérience positive de croissance pour les enfants, conduisant à un accroissement dans la confiance en soi et dans l’habileté pour se mettre en rapport avec d’autres personnes.
« retour
 
Avis légal et LSSI
services de déménagements | conseils pour déménagements |